GW2Trivia Jeu de culture générale sur l'univers de Guild Wars

Abaddon, le dieu déchu

Dieu déchu, antagoniste cruel et complètement fou, Abaddon à tout du méchant idéal. Mais il n'en fut pas toujours ainsi. Si son histoire est globalement bien connue, il fut un temps où sa place au sein des Six ne faisait aucun doute.
A l'aube de l'humanité, à l'aube de l'apogée de son pouvoir, ses actions et opinions eurent des conséquences capitales dans la représentation que nous nous faisons de notre monde actuellement.
Bien que sous bonne garde jusqu'à la fin de sa "vie", il continua malgré tout à influencer subtilement le destin du peuple dont il était autrefois l'un des guides. L'existence de cette entité est longue et mêle légende, spéculation et histoire, et est qu'une très grande complexité, et c'est ce que je vais tâcher de vous présenter aujourd'hui.

I- Mise au point mythologique

Bonjour à tous, aujourd'hui nous allons parler d'un sujet assez vaste et assez compliqué, puisqu'il en englobe d'autres : il s'agit d'Abaddon. Pour ceux qui ne seraient pas familiers du panthéon tyrien, Abaddon faisait autrefois partie des six dieux originels qui débarquèrent des brumes et s'installèrent en Tyrie. Le panthéon ORIGINEL antique (comprendre, à leur arrivée sur la péninsule orrienne) se composait de six déités : Dwayna, Balthazar, Melandru, Lyssa, Abaddon et Dhuum. Dhuum étant un peu spécial. En tant que précédent dieu de la mort, et seigneur de l'Outre-Monde (une parcelle des Brumes, mais j'y reviendrai prochainement), il n'a été que très peu présent physiquement dans notre monde, préférant régner sur son domaine du haut de la tour éponyme[1]. Ce qui explique peut-être l'absence d’effigie en son honneur. Il semblerait aussi qu'il était alors bien plus sévère en ce qui concerne l'après-vie que son successeur, Grenth.

Dhuum le précédent dieu de la mort, à l'époque de GW1, vers 1072 Ap.E

Je tiens à clarifier une chose pour éviter toute confusion. J'ai lu sur le wiki français (à l'époque de la rédaction de cet article) qu'Abaddon aurait été d'ascendance humaine... ce qui est peu probable, si l'on considère qu'il faisait partie du panthéon antique et que les Dieux ont créé les humains... tout dépend de la thèse à laquelle vous adhérez. En effet, cette question est sujette à un débat historiographique (l'histoire de l'histoire), au sein même du jeu, car si l'on se réfère aux documents et sources disponibles pour GuildWars « I », tous sont écrits ( et donc orientés) par des humains, à une époque où ils dominaient tous les continents, et où cette idéologie était la plus communément acceptée, dont le manifeste le plus important est « l'histoire de la Tyrie » (vol.1)[2] écrite par un certain « Thadeus Lamount », un historien orrien. Cependant, des sources plus récentes (et plus ou moins directes il faut bien l'avouer) tendraient à prouver le contraire, que les dieux n'ont pas créé les humains, qu'ils existaient avant eux et qu'ils les ont seulement « aidés » dans leur développement [3]. Ce n'est en revanche pas le cas pour Grenth[4], qui lui, est bel et bien né mortel, même si un brouillard considérable entoure cette partie de sa vie, une théorie veut d'ailleurs qu'il soit le fils du sculpteur Malchor et la déesse Dwayna, mais aucune preuve tangible ne va dans ce sens.

Ce que l'on sait en revanche, c'est qu'il "gagna" sa divinité en renversant Dhuum dans l'Outre-monde avec l'aide de sept autres héros mortels, ils entrèrent en son domaine, le vainquirent, détruisirent sa tour (créant au passage les « plaines du chaos » dans l'Outre-Monde) et l'emprisonnèrent, l'essence même d'une telle entité ne pouvant être détruite. Il fut placé sous la garde de ses compagnons d'armes qui devinrent les sept faucheurs, (les sept moissonneurs en français) les gardiens de l'Outre-Monde.

Abaddon donc, anciennement la divinité gardienne de l'eau et des secrets (y compris celui de la magie, mais j'y reviendrai plus tard)[5] était l'entité la plus puissante de tout le panthéon tant son savoir et ses pouvoirs étaient grands. A l'instar des autres dieux humains, nous n'avons jamais retrouvé de statue d'Abaddon "officielle", par officielle j’entends sculptée par Malchor à Orr avant l'Exode. Il est pourtant peu probable qu'il n'y en ait jamais eu, car il résidait à l'époque à Arah avec ses congénères. Les seules représentations que nous en ayons sont celles des "idoles" Margonites (ses serviteurs) présentes dans la désolation à l'époque des événements de GuildWars Nightfall ou plus récemment, celles dans le temple du même nom dans le Détroit de la Dévastation à Orr, ou du reliquaire d'Abaddon situé à la baie des sirènes (monde vivant 3).

Une des "idoles" d'Abaddon, ici aux saillies empoisonnées, au sein de la désolation
Ici, encore, les effigies d'Abaddon, gardant son reliquaire sacré

II- Histoire "Antique"

Remontons le temps encore une fois, à l'époque lointaine ou les dieux arpentaient encore notre sol, à cette époque la Tyrie était en harmonie relative. C'est aux alentours de 1 Av.E[6] et les événements mettant en scène le Roi Doric,[7] que commence notre histoire : Pour les deux du fond qui ne suivent pas, je vais faire un résumé succinct : un peu avant cette époque, les dieux, et en particulier Abaddon, décidèrent de faire don de magie aux races de Tyrie pour les aider dans leur développement. Hélas, elle fut distribuée sans retenue ni discernement, elle finit par causer d'effroyables guerres sur toute la surface du continent, elles furent nommées "les guerres magiques" et faillirent annihiler toutes formes de vie. Elles ne furent stoppées que par l'intervention du Roi Doric qui, demandant une audience auprès des dieux à Arah, les supplia d'intervenir pour sauver la Tyrie. C'est à partir de cet instant, que les choses allaient s'envenimer pour Abaddon. Afin d'éviter que de nouveaux conflits d'une telle ampleur ne réapparaissent, les dieux décidèrent de "casser" la magie et de la séparer en plusieurs "spécialités"[8] ainsi, un mortel ne pourrait plus la maîtriser qu'en partie.

Un individu pourrait par exemple maîtriser pleinement un type, mais n'aurait qu'un contrôle incomplet sur les trois autres. C'est l'acte de naissance des écoles de magie antique: Préservation, Destruction, Déni/Rejet et Agression. Desquelles découlent toutes les magies existantes. (Par exemple, un moine tirait ses pouvoirs de la magie de la préservation, de même qu'un gardien de GuildWars 2, qui utilisera la préservation et un soupçon d'agression). En guise de précaution supplémentaire, ils scellèrent la magie résiduelle dans des artefacts nommés "Pierres de sang", artefacts originellement créées par la race des prophètes, et les condamnèrent avec le sang du Roi Doric lui-même[7:1].
Hélas pour nous, cette décision fut prise sans l'aval du principal intéressé et créateur, Abaddon. Furieux, il décida de se rebeller contre les autres dieux et leurs protégés, les humains. Ainsi, il fanatisa ses fidèles : les Margonites. Qui eux aussi étaient encore humains à cette époque. Ils n'adorèrent plus qu'un seul dieu : Abaddon, c'est pour se rapprocher de lui, et effectuer leur ascension, qu'ils élevèrent les nombreuses tours et vestiges (souvent à base de restes de navires) qui parsèment aujourd'hui encore le nord d'Elona.

Une de leur possible structure, les morceaux de charpente maritime sont clairement observable
Le "Vigile Solitaire" une autre possible structure contemporaine(même si sujet à caution) bien connue des joueurs, au sein de la "Mer Aride"

Ils finirent par attaquer le temple des Six dieux, un haut lieu de culte situé à l'époque sur la côte nord du continent élonien[9]. Et profanèrent les effigies des autres dieux qui croisaient leur chemin. (C'est aussi en partie à cause de cet événement que se déclara le conflit entre les dieux qui mena à l'exode). Les Margonites finirent par accepter de recevoir le « don » de leur maître, corrompus et transformés en démons comme en atteste les écrits d'Abaddon :

Et il arriva que Jadoth, persécuté par les horribles armées oubliées et chassé de chez lui, se réfugia dans les brumes rafraîchissantes de la mer de Cristal. Jadoth se blottit dans son sanctuaire et ne vit rien d'autre que les innombrables ondulations de l'océan infini. Au 51e jour de son exode, un spectacle effrayant se manifesta devant les yeux de Jadoth: la forme indubitable des navires de guerre Oubliés sur le bord chatoyant de l'horizon. Et priant Jadoth, «Abaddon, Seigneur des Profondeurs éternelles, Gardien des secrets, ouvre mes yeux et accorde-moi la connaissance de l'Abîme pour que je puisse frapper mes ennemis et les envoyer dans les profondeurs aqueuses! Un silence troublant balaya les vagues. Le ciel crépusculaire s'est brisé et les étoiles ont traîné sur l'armada oublié. Les mers bouillaient et se rompaient, et donnaient naissance à un tourbillon d'où même la lumière ne pouvait s'échapper, et transformait le ciel au-dessus dans un vide de minuit. Et ainsi fut donnée la magie à Jadoth, choisi d'Abaddon, le premier des Margonites.

Les écrits d'Abaddon, 1 Av. E

Le seigneur Jadoth, au sein du Tourment

(Jadoth était un général de l'armée d'abaddon, gardien de la cité de Torc'qua que l'on pouvait affronter dans le domaine de l'angoisse, la mission d'élite de Guild Wars Nightfall). Je me permets de faire un aparté sur les Margonites car ils sont aussi, voire plus, importants qu'Abaddon lui-même: ils étaient à l'origine de grands marins qui naviguaient sur l'océan infini et la mer de cristal, car à l'époque, ( aux environs de 175 av.E ) la Tyrie et Elona étaient séparés par un océan, en lieu et place de l'actuel désert/désolation, appelé « Mer de Cristal »[10]. Ils choisirent donc de vénérer exclusivement Abaddon plutôt que l'ensemble des six. En plus d'entrer en conflit avec l'ensemble de l'humanité, suite au rejet de leurs créateurs, ils se mirent également à dos les autres protégés des Six, les Oubliés, avec qui ils resteraient en guerre permanente pour les siècles à venir. Donc déjà à cette époque, les territoires reculaient au profit de celui des Hommes. L'histoire de Jadoth reflète assez bien l'ambiance de l'époque, pour lutter contre leurs ennemis, les Oubliés (protégés eux-aussi des dieux), Abaddon donna de grands pouvoirs à ses fidèles quitte à perturber le fragile équilibre de la Tyrie (en tant que monde, pas en tant que continent). Ce à quoi, les cinq réagirent et prirent une décision : combattre leur frère.
Lors de l'exil noir que je vais expliquer plus bas, toute trace d'Abaddon fut effacée, y compris ses serviteurs, qui furent emprisonnés avec lui.

Mais revenons à Abaddon, une fois le point de non-retour atteint, les Cinq se liguèrent contre lui et l'affrontèrent, lui et ses armées de Margonites, sur la mer de cristal. Rien aujourd'hui ne nous permet d'imaginer le déchaînement d'énergie libérée, mais il fut d'une telle ampleur, que c'est de cet affrontement que naquit le désert de cristal, en effet les pouvoirs en jeu lors de cette bataille furent tellement colossaux qu'ils asséchèrent intégralement la mer de Cristal, en y laissant qu'une terre aride et maudite. Afin d'en finir une bonne fois pour toutes, Lyssa parvint à ouvrir un portail menant a un plan connu aujourd'hui sous le nom de "royaume du tourment"[11] une sorte de vide abyssal, un plan particulier des Brumes, dans lequel subsistaient déjà quelques fragments de réalité, (enfermés avec son précédent occupant, mais j'y reviendrai plus bas.) Il servirait de prison pour Abaddon et ses fanatiques transformés en démons. Balthazar, Dwayna, Melandru, Lyssa et Grenth parvinrent à lui faire perdre forme et à le faire passer à travers le tissu de la réalité pour l'y enfermer. Il fut ensuite enchaîné à ce plan, grâce à des « menottes » forgées par Balthazar lui-même (si tant est que ce terme convienne pour une divinité). Mais juste avant de disparaître, dans une ultime manœuvre, Abaddon empoisonna la terre autour de lui, donnant naissance à la désolation.

Les terres devinrent stériles et de grandes étendues de souffre furent créées à perte de vue. L'endroit exact de sa chute s'appelle la Bouche du Tourment[12], et est l'épicentre de la désolation, là où la barrière entre notre monde et les Brumes est la plus faible (même si la Tyrie fait en réalité elle-même partie des Brumes, mais ce sera le sujet d'un prochain article). Les Oubliés désormais maîtres de la zone, eurent la difficile charge de garder le Dieu renégat dans sa prison, et certains allèrent même jusqu'à s’exiler avec lui dans le Tourment pour s'assurer que son incarcération soit éternelle. Enfin, non loin fut fondée la ville de Morah[13], conçue comme poste de garde afin de surveiller l'accès à ce plan. (Dans GW1 et GW2 maintenant, la zone est accessible mais ne présente pas tout à fait le même visage).

La fameuse "Bouche du Tourment" vers 1075 Ap.E
Le même endroit plus de 250ans plus tard
Une vue des ruines de l'ancienne ville frontalière de Morah

Dans les siècles qui suivirent, et ce, malgré les efforts des dieux pour faire oublier jusqu'à son existence, Abaddon garda une emprise, aussi infime soit-elle sur les événements du monde: Il est accusé d'avoir soufflé à l'oreille du Vizir Khilbron, l'orientant et l'encourageant à se servir du fameux parchemin des Oubliés qui allait être à l'origine de la submersion d'Orr. A Cantha, l'un de ses démons pris forme dans notre monde et alla corrompre le chef de la garde personnelle de l'empereur Angsiyan, Shiro Tagashi[14], Qui l'assassinat avant de mourir à son tour, tué par les héros des deux factions à cette époque vassaux de l'empire du Dragon, Archémorus le Luxon, et Viktor le Kurzick, ainsi que de l'Assassin canthien Vizunah. Au moment de son trépas, il libéra les Vents de Jades et maudit environ 60% du continent canthien. transformant ainsi la Forêt d'Echovald en pierre, et solidifiant la Mer de Jade. Il se pourrait même qu'il ait, d'une manière ou d'une autre, influencé subtilement l'humanité pour que se déclenchent les guerres des guildes.

Une vue d'artiste de ces "Margonites"

III- Histoire "Contemporaine"

Lors des événements de Guild Wars Nightfall, Abaddon qui au fur et à mesure de son emprisonnement devint complètement fou, réussit à affaiblir encore un peu plus les murs de sa prison d'une manière totalement inattendue: Il corrompit l'esprit de la maréchale de guerre Varesh Ossa, leader de l'époque de la province de Kourna. Pour ceux qui ne connaîtrait pas les Ossa, je me dois de vous faire un court résumé, car il sont indissociables de l'histoire d'Elona. Chronologiquement, après la dynastie des rois primitifs ( Reine Nadijeh, Roi Kole ..etc... ) , la "grande" dynastie, et la dynastie "détruite", est suivie d'une période de guerre civile dite "Guerre des prétendants" à la fin de laquelle sont nées les trois provinces connues aujourd'hui : Kourna, Istan et Vabbi[15]. C'est d'ailleurs un peu après cette période qu'apparut un antagoniste bien connu des joueurs de Guild Wars Nightfall et de Guild Wars 2, : Palawa Joko. (dont les origines sont TRES incertaines, et même la timeline qui me sert de référence[6:1] révèle de grosses incohérences notamment en ce qui concerne la datation[16], cependant, certains indices laissent penser qu'il a vécu sa vie de mortel à l'ère des derniers rois primitifs, les derniers en tant que tels, ou dans les dynasties suivantes précédemment citées).

Quoiqu'il en soit, il essaya déjà par le passé de prendre le contrôle d'Elona avec ses légions d'éveillés vers 860 Ap.E. Il parvint à envahir et a mettre à genoux une première fois la province de Vabbi, d'où il tira son titre de « Fléau de Vabbi ». Il fut stoppé à ce moment-là par le général Turai Ossa, lors de la bataille de Jahai, en 862 Ap.E, alors à la tête des armées des trois provinces réunies. Lors d'un courageux duel, il terrassa le seigneur mort-vivant, sans toutefois parvenir à le tuer. Comprenant que Palawa Joko ne pouvait pas être tué avec les méthodes qu'ils avaient à disposition à l'époque, Turai décida de l'enfermer, et créa un ordre qui serait chargé de le surveiller et d'éviter à tout prix sa libération: c'est l'acte de naissance de l'Ordre des Soupirs. En récompense de son courage et de ses hauts-faits, il fut couronné roi "De Tout Elona"[17]. Ainsi naquit la lignée des Ossa, de laquelle descend notre antagoniste, Varesh Ossa.
(NB : Il est possible de revivre cette bataille, en incarnant Turai, dans une mission du pack mission bonus, que vous pouvez encore vous procurer dans la boutique Guild Wars)

Un screenshot de cette fameuse "Bataille de Jahai"
Notre "Héros Spectral" qui n'est nul autre que Turai Ossa dans les deux versions du jeu
Varesh Ossa, l'antagoniste principale de GuildWars Nightfall, et descendante de Turai

Pour terminer là-dessus, je me dois de vous parler de la mort de Turai Ossa: nous savons que quelques années plus tard, vers 866/69 Ap. E.[18] Il délaissa ses responsabilités de monarque, et monta une grande expédition de pèlerinage et de colonisation, afin de revendiquer le territoire du désert de cristal comme faisant partie intégrante d'Elona, ainsi que pour effectuer l'ascension lui et les colons l'accompagnant. Tout ceci dans le but d'encore une fois se rapprocher des Cinq. Ainsi, ils érigèrent, à leur tour, de gigantesques bâtiments (dont certains sont encore visibles aujourd'hui) pour que les Cinq daignent baisser les yeux sur eux.

la "Tour de l'Oracle", une partie du temple de l'ascension, dans les Dunes du Désespoir, vers 1072 Ap.E
Les reste du Temple de l'Ascension, au même endroit
Le fameux "Trône de Pellentia" construit par les eloniens, comme épicentre de leur tentative d'atteindre les Cinq

Mais hélas, les dangers du désert (flore,faune et conditions climatiques extrêmes) et les Oubliés ( qui occupaient toujours ces terres en raison de l'expansion des humains) eurent raison d'eux, et ils périrent sans exception dans les sables désolés. (Turai Ossa, et ses généraux Valodor, Mendosaza et Joziah entre autres représentant de son peuple étaient toujours visibles à l'époque de Guild Wars sous la forme de fantômes errants dans le désert). Quant à Turai, il fut baptisé "Héros Spectral", accéda au Panthéon des Héros, et eu pour tâche d'aider les joueurs lors de leur ascension.

Revenons à sa descendante, Varesh Ossa : Initiée dès son plus jeune âge à la spiritualité par ses percepteurs, et plus tard ses généraux, (Kahyet et Morghan pour ne citer qu'eux) elle se prit de passion pour un récit ancien "le Crépuscule" annonçant le retour d'une entité terrible oubliée et avide de vengeance. Pour une raison qui nous est actuellement inconnue, elle fut corrompue, (sciemment ou non) et se servit de son titre de « Maréchal de Guerre » titre héréditaire de la lignée des Ossa, (ne contrôlant plus à cette époque que la province de Kourna), de ses armées, des Margonites et enfin des Démons, sous prétexte d'une simple guerre d'expansion, pour faire grandir l'influence de son dieu sur le monde. Malheureusement pour elle, des héros et la Maréchale des Lanciers du Soleil Kormir, (ordre fondé par la reine primitive Nadijeh[19] et ayant comme vocation la protection d'Elona et dans une moindre mesure de la province d'Istan) avaient découvert ses machinations et entreprirent de la stopper. (Je vous passe tous les détails de la campagne, mais c'est de cette époque que proviennent une bonne partie des héros aujourd'hui éveillés par Palawa Joko ou toujours sous forme de fantômes que l'on rencontre dans Path of Fire ou le monde vivant 4 : Koss/Melonni/Dunkoro/Tahlkora/Lonai[...] (qui était intendante du sanctuaire des Lanciers du Soleil, l'actuel Refuge du Soleil) ...etc.. ) si le sujet vous intéresse je vous invite à jouer à Guild Wars Nightfall ou à lire un résumé qui explique plus en détail ces événements[20].

Cet événement, « le Crépuscule », fut finalement évité de justesse, en effet, les héros de GuildWars Nightfall et Kormir durent après bien des pérégrinations retourner à la bouche du tourment, pour y combattre Varesh ayant achevé les rituels nécessaires à la fusion de notre monde et de la dimension du Tourment. Ils finirent par l'arrêter (non sans quelques difficultés d'ailleurs..) et durent entrer dans le royaume du tourment pour vaincre définitivement Abaddon et stopper cette folie. A la fin de l'ultime bataille, alors que les pouvoirs libérés du dieu déchu menaçaient de détruire le tourment, et par conséquent, nos héros, Kormir, s'avança, et se sacrifia pour « absorber » « l'essence » ou « la connaissance » de son dernier propriétaire. Ainsi naquit Kormir la déesse de la vérité, successeur d'Abaddon, dieu de l'eau et des secrets. Pour finir, en faisant mes recherches je suis tombé sur une info très curieuse: Lorsque Lyssa ouvrit le portail vers le tourment, elle ne fit que créer une brèche à travers les Brumes, ce plan existait déjà, et servait déjà de prison. Il y avait déjà un occupant antérieur à Abaddon : Arachnia.(21) En farfouillant sur le net et dans les fichiers du jeu, il s'avère que cet "Arachnia" serait un dieu-araignée "mort" qui serait bien plus âgé que les Six originels, ou même les Dragons Ancestraux. Je précise tout de même que rien de cela n'est officiel puisque jamais implanté, néanmoins BEAUCOUP d'indices, que ce soit Ingame ou dans les sources en ligne[21], laissent présager qu'il a réellement existé. En effet, dans le tourment, si l'on exclue les fragments de réalité amenés avec Abaddon (comportant entre autre des morceaux d'architecture élonienne, comme la porte de la folie, la porte du tourment, le Jahai crépusculaire) ( qui n'est rien d'autre qu'une version corrompue du promontoire de Jahai actuel..etc ), les cartes du tréfond du tourment (les plus anciennes donc), ont toutes un thème rappelant celui de l'araignée : le domaine de la peur, la porte de la peur, le sommet d'Arachnia ..etc.. il semblerait donc qu'en explorant ces cartes, nous foulons des fragments de réalité plus vieux, issus de celle de son occupant précédent, voire, dans le cas du sommet d'Arachnia, des morceaux de son cadavre.

Le fameux "Sommet d'Arachnia" dans le domaine de la peur
le "Coeur de l'araignée" trouvable assez curieusement à l'extrême orient du "Jahai Crépusculaire"
Une partie de la "Porte de la Peur", toujours en rapport avec le thème de "l'araignée"
Enfin, notre cher Abaddon, tel qu'il se présentait en 1075 Ap.E, lors du combat final

Notes :

  1. Article « Dhuum » Gwiki Engl.
    Article « King Frozenwind » Gwiki Engl. ↩︎

  2. Article « L'histoire de la Tyrie) ↩︎

  3. re- »paraboles divines »
    Dialogues de « Thruln l'Egaré »
    Article « La guerre naturelle »
    Article « Les Six:créateurs ou impoteurs ? » ↩︎

  4. Article « Grenth »
    Article « Les paraboles divines » ↩︎

  5. Article Abaddon ↩︎

  6. Timeline général de la Tyrie ↩︎ ↩︎

  7. Article « Roi Doric » ↩︎ ↩︎

  8. Article « Informations sur la magie en Tyrie » GameGuide
    Article « Pierre de sang » FanDom ↩︎

  9. Article «Margonites » Gwiki Engl. ↩︎

  10. Article «Margonites » Gwiki Engl. ↩︎

  11. Article « Royaume du Tourment » FanDom ↩︎

  12. Article « Bouche du tourment » gw2 FanDom
    Article « Bouche du tourment » Gwiki ↩︎

  13. Article « Ruin's of Morah » Gwiki Engl. ↩︎

  14. Article « Shiro Tagashi » ↩︎

  15. « elonian royalty family tree » ↩︎

  16. Article « Étagère des trophées de Thorn »
    « Propriété privée de Palawa Joko » ↩︎

  17. Article « La bataille de Jahai » ↩︎

  18. Article « Turai Ossa » ↩︎

  19. Article « Ordre des lanciers du soleil » ↩︎

  20. Article « GuildWars Nightfall » ↩︎

  21. Article « Arachnia » ↩︎